4C Maroc CGEM.jpg

Collège Secteur privé (CSP)

A propos du Collège Secteur Privé

Le contexte national est aujourd’hui caractérisé par une forte dynamique et une mobilisation accrue des acteurs économiques et financiers en vue d’une transition climatique.

Le 4C Maroc s’est ainsi doté d’un Collège Secteur Privé (CSP) dont le rôle principal est d’offrir aux entreprises du secteur privé et aux organisations professionnels des services de renforcement des capacités, d’étude et de veille afin d’accompagner et de stimuler cette transition,

Organisation

4C Maroc CGEM.jpg

La présidence du CSP est dévolue à la CGEM (Confédération Générale des Entreprises Marocaines) en la personne de M. Mohamed Chaïbi, Président de la Coalition pour la Valorisation des déchets (COVAD) et membre de la commission économie verte de la CGEM, et la vice-présidence échoit à M. Mohamed El Amrani, Secrétaire Général de la Fédération de l’Energie.

Le CSP comprend des représentants de plusieurs entreprises du secteur privé, du secteur financier mais également des organisations et des chambres professionnelles œuvrant dans les domaines de la protection de l’environnement, la préservation de la nature et du changement climatique au niveau national, régional et local.

Les membres du collège portent la voix de tout le secteur privé.

Afin de mener à bien les missions assignées, ce collège s’est organisé en 2 commissions :

  • la commission finance climat ;

  • la commission économie résiliente au climat.

Missions

Inscrire les secteurs économiques et financiers nationaux dans une trajectoire de développement compétitif, sobre en carbone et résilient aux effets du changement climatique

Favoriser le développement de nouvelles filières industrielles vertes en tirant profit des investissements importants programmés dans le cadre de la NDC et du plan national d’adaptation

Proposer des mesures d’ordre législatif, réglementaire et fiscal pour améliorer la cohérence et la mise en œuvre des politiques publiques en matière de changement climatique et l’atteinte des engagements du Maroc dans le cadre de l’Accord de Paris sur le Climat et des ODD de l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable

Créer un cadre de dialogue institutionnel en matière de partage de bonnes pratiques et des technologies d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques dans le secteur économique et financier

Renforcer les compétences nationales en matière de captage des financements verts

Renforcer le réseautage à l’international des entreprises nationales en matière de R&D et climat

Contribuer au rayonnement et de la compétitivité du tissu économique et financier dans la transition climatique au niveau continental et à l’international.